Service-traiteur
Non classé

Monter un service traiteur : les 7 étapes à suivre

Le marché des traiteurs est en perpétuelle croissance. Pour la France, 2000 nouveaux traiteurs entrent chaque année dans le secteur de la restauration commerciale. Amoureux de cuisine et passionné du contact client, vous souhaitez installer un service traiteur ? Pour réussir, cet article vous dévoile les 7 étapes clés de ce métier.

Étape 1 : trouvez votre motivation

Généralement, un traiteur vend des plats en boutique et/ou en ligne et/ou ambulant. De plus, il organise des réceptions pour les particuliers et les entreprises. Un métier qui n’a donc rien de facile.

Un projet de création d’entreprise surtout dans ce domaine nécessite une phase de gestation d’idée. En effet, au vu de la concurrence, il est primordial d’avoir une grande motivation et un esprit de compétiteur.

Autrement dit, le futur gérant doit connaître exactement les raisons qui le motivent à créer son entreprise de traiteur.

Étape 2 : créez un concept innovateur

Pour réussir dans le secteur du service traiteur, il faut proposer des solutions innovantes à votre clientèle. En d’autres termes, il vous faut répondre à la question suivante : pourquoi les clients préféreront faire appel à moi au lieu des autres ?

Par ailleurs, vous pouvez choisir d’organiser des repas de mariages ou d’événements avec des thématiques originales ou même de proposer des prestations culinaires en ligne, etc.

Pour résumer, votre objectif principal est de répondre impérativement aux différentes attentes de la clientèle et à leurs besoins, et ainsi, vous démarquer de la concurrence.

Étape 3 : faites une étude de marché

Le premier intérêt d’une étude de marché est de connaître à l’avance si celui-ci est porteur ou non. Utilisant l’outil statistique, l’étude de marché révèle davantage vos fournisseurs, vos partenaires et la concurrence actuelle.

Elle permet en outre de déterminer votre client-type ainsi que son niveau d’exigence comme ses attentes et ses besoins.

Toutes ces informations vous permettront d’élaborer la meilleure stratégie pour rendre votre projet viable et réussir comme les grandes enseignes du moment comme LA ROTISSERIE DE LOPES.

Étape 4 : optez pour un emplacement stratégique

Le choix de la localisation de votre commerce est très important. En effet, la visibilité de votre activité de traiteur assurera le développement de votre clientèle potentielle.

Une astuce : votre emplacement doit être à proximité d’une rue passante pour attirer rapidement les clients potentiels. Un emplacement à proximité d’autres commerces offre également une belle occasion de vous faire connaître.

Étape 5 : mettez en place un business plan

À ce stade, vous avez l’assurance du potentiel réel de votre projet. Maintenant, il vous faut absolument convaincre votre banquier de le financer. Pour ce faire, il vous faut rédiger et lui présenter votre business plan traiteur. Ce document présente votre projet dans son ensemble.

En l’examinant, votre banquier pourra alors juger de la faisabilité et de la viabilité dudit projet. Après une mûre réflexion, il pourra vous accorder le financement nécessaire pour le lancer.

Le business plan doit être accompagné de tableaux financiers tels que :

  • Un bilan prévisionnel ;
  •  Un compte de résultat prévisionnel ;
  •  Un plan de financement ;
  •  Un budget de trésorerie.

Étape 6 : choisissez un statut juridique

Une fois le statut juridique de votre établissement choisi, la création de votre entreprise est validée. Attention, vos responsabilités financières, fiscales, sociales et juridiques dépendent de ce statut.

Les statuts juridiques envisageables à une activité de traiteur sont :

  • La micro-entreprise ;
  • L’entreprise individuelle ;
  • L’EURL, une société unipersonnelle ;
  •  La SARL ;
  •  La SASU pour les indépendants travaillant seuls.

Étape 7 : accomplissez les dernières démarches administratives

En premier lieu, vous devez effectuer l’enregistrement de votre activité au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). En parallèle, des déclarations obligatoires à la création d’une entreprise doivent être accomplies au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) situé dans votre CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie).

Enfin, une demande d’agrément sanitaire terminera toutes les démarches.

 

%d bloggers like this: