Animateur,  Conseils pratiques,  Décoration,  Faire-part,  Invités,  Photographe et vidéaste,  Préparatifs et organisation

Comment organiser une bar-mitzvah soi-même ?

Chaque religion a sa propre culture et ses principes. Si les catholiques pratiquent le baptême, les Juifs ont une tradition bien plus atypique : la bar-mitzvah. C’est une cérémonie importante aux yeux de toute la communauté juive, car elle signe le passage des jeunes garçons âgés de 13 ans à la majorité religieuse. Bien entendu, c’est une célébration obligatoire et surtout honorifique pour la famille de l’adolescent. A contrario, les jeunes filles ont ce qu’on appelle des « bat-mitzvah » à l’âge de 12 ans. Ces cérémonies font partie de la vie religieuse juive depuis le XIVe siècle. Mais comment bien organiser une bar-mitzvah sans l’aide d’un professionnel ?

Étape n°1 : dressez la liste des convives

Une bar-mitzvah est une occasion à ne pas rater dans la communauté juive de par le fait qu’elle réunit la famille. La culture juive étant majoritairement axée sur l’importance et le respect de la famille, veillez à n’oublier personne.

Il est plus que conseillé de dresser une liste en commençant par :

  •  La famille très proche ;
  • La famille proche ;
  • Le cercle des amis ;
  • Les collaborateurs, les voisins et les connaissances.

Une fois cette liste mise en place, vous pourrez commencer à envoyer les invitations. Le mieux est de créer un faire-part personnalisé pour l’occasionavec des photos.

Étape n°2 : choisissez le lieu et la décoration

Pour cette phase, EVENT RENT, un professionnel de l’organisation d’événements serait un atout majeur. Cette société événementielle possède une bonne réputation et l’expérience nécessaire afin de vous proposer un lieu d’exception.

Le plus important sera de trouver le thème que vous souhaitez pour la bar-mitzvah.

Il existe plusieurs types d’endroits possibles :

  • À l’intérieur ;
  • À l’extérieur ;
  • Classique ;
  •  Original.

Gardez en tête le nombre d’invités, la période de la célébration si c’est en été ou en hiver et surtout les animations qui y sont prévues.

Étape n°3 : prenez contact avec un traiteur « cacher »

Il est de notoriété publique que les Juifs ne sont pas friands de viandes concoctées n’importe comment. Ce point doit être pris en compte lors de la sélection des traiteurs.

Un traiteur « cacher » n’est pas un traiteur lambda. Il doit être capable de répondre à la demande des clients juifs sur la manière de consommer la viande. Pour être plus précis : un aliment conforme aux prescriptions rituelles du judaïsme.

À savoir que pour la viande, une des prescriptions à ne pas omettre est l’ablation du nerf sciatique ainsi que l’élimination du sang après abattage. Si ces concepts vous sont difficiles à cerner, il vaut mieux se rabattre vers des menus comportant des poissons tels que l’esturgeon, la raie, l’anguille ou le congre.

Étape n°4 : engagez un DJ et un bon photographe

Pour assurer une bonne ambiance et de la convivialité lors d’une soirée de bar-mitzvah, rien de mieux qu’un DJ ! Les bar-mitzvah sont plus que des cérémonies religieuses, ce sont des moments propices à une cohésion familiale et à l’amusement.

Bien entendu, il faudra tenir compte des gestes barrières en cette période de crise sanitaire, mais cela n’empêche pas de pouvoir s’amuser au rythme des chansons. Privilégiez des DJ ayant le sens de l’animation pour égayer au mieux la fête.

Tout aussi important que l’animation, n’oubliez pas de vous rapprocher d’un bon photographe pour garder des souvenirs de cet événement. Donnez des directives au photographe en gardant à l’esprit que ce dernier n’est peut-être pas habitué à couvrir ce type de cérémonie religieuse.

Un dernier conseil, découvrez plus d’astuces pour organiser une fête réussie dans les sites spécialisés.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :