Dossiers

Organiser un dîner de bienfaisance en 5 étapes

Dans ce monde, l’entraide est nécessaire. Il existe tellement de causes qui doivent être soutenues que les dîners  de bienfaisance deviennent de plus en plus habituels. Pourtant, bien que critiquées par certains, ces soirées permettent de récolter des centaines de milliers d’euros au profit d’une association ou d’une cause. Lutte contre le cancer, aide aux enfants défavorisés, promotion de la scolarité pour tous, prévention de la grossesse infantile, autant de sujets qui nous concernent tous. Il n’y a pas vraiment de règles pré-écrites pour  le déroulement de ces événements, cependant, il est important d’avoir une bonne organisation. Voici les étapes à suivre pour une soirée de gala réussie.

 

Étape n°1 : définissez la cause à défendre et fixezdes objectifs clairs

Mettre en place une soirée caritative est à la portée de tout le monde, mais comment rendre la vôtre plus attrayante aux yeux des bailleurs de fonds et des mécènes ?

La réponse est simple : la cause doit toucher le plus grand nombre.

De ce fait, cette première phase consistera à choisir  la cause que vous voulez défendre et définir les objectifs que vous souhaitez atteindre :

  • Au niveau de la soirée (le nombre d’invités, le montant d’investissement , etc.) ;
  • Au niveau de l’association (la somme à récolter).

Un conseil : fixez-vous des buts atteignables et tangibles et faîtes le maximum pour les atteindre.

 

Étape n°2 : déterminez votre public cible et obtenez un budget

Le plus difficile  dans l’organisation d’un gala de charité est d’ obtenir une subvention auprès d’autres organismes (banques, etc.) pour mener à bien votre projet. Dans le cas d’une banque, le taux d’intérêt pourra être discuté en faisant appel à la charte de responsabilité de la microfinance. Il est même envisageable de solliciter des sponsors ou de bénéficier d’un mécénat pour amortir la charge.

Concernant le public, le mieux est d’obtenir une certaine diversité sociale :

  • Des célébrités (acteurs, chanteurs, etc.) ;
  • Des personnalités médiatiques (journalistes, directeur de chaînes télévisées, etc.) ;
  • Des membres du gouvernement (maires, sénateurs, etc.) ;
  • Des influenceurs/influenceuses.

Le plus important est de toucher le maximum de donateurs ayant la capacité financière de vous aider ou des personnalités ayant l’influence pour relayer votre cause au niveau de toutes les plateformes.

 

Étape n°3 : trouvez le lieu, dressez le menu  et contactez un DJ

L’une des tendances au niveau des dîners de bienfaisance est de l’effectuer à l’extérieur, à la plage ou dans une région montagneuse. Dans tous les cas, vous aurez besoin de matériels (chapiteaux, chaises, tables, etc.) afin de recevoir  vos invités. Pour cela, faites confiance à l’entreprise CUELLAR pour la location des matériels de réception.

Une fois que le côté structurel achevé, prenez  contact avec un traiteur. Le menu doit être diététique mais raffiné. Un mélange parfait entre les légumineux et les viandes, et pourquoi des fruits de mer.

En ce qui concerne l’animation, un DJ sera le plus à même de vous satisfaire.

 

Étape n°4 : promouvez votre soirée

C’est l’une des étapes les plus importantes de l’organisation. Un ou deux mois avant  la soirée, prévoyez des sessions d’interviews, des publireportages, et surtout, soyez présent sur les réseaux sociaux. C’est la meilleure façon  d’avoir un hashtag spécifique en référence à votre soirée.

L’objectif est d’atteindre les millions d’hashtags. Vous pourrez même passer un contrat avec les plateformes virtuelles (Facebook, twitter, etc.) pour que les hashtags soient rémunérés. Un autre moyen de renflouer les caisses rapidement sans trop dépenser.

 

Étape n°5 : supervisez et animez votre soirée

Certes, la phase de préparation est terminée, mais il n’est pas encore temps de crier victoire. Durant le dîner, veillez à ce que vos hôtes soient reçus de la plus chaleureuse des manières et se sentent à l’aise durant toute la soirée.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :