Conseils pratiques

Quelles sont les étapes de fabrication d’un champagne ?

Le champagne est l’une des boissons les plus ingurgitées lors d’une fête. Il existe différents types de champagnes, mais dans cet article, vous allez voir les étapes de leur fabrication, de la vendange à l’habillage de la bouteille.

La vendange

La vendange a lieu 10 jours après la fleur. Cela consiste à cueillir les grappes dans de grands paniers, de les examiner avec soin et de se débarrasser des grains verts ou gâtés. Cette étape dure à peu près 10 jours.

Le pressurage

C’est l’étape où on presse le raisin et qu’on fait couler le jus dans des cuves spéciales. Avec un pressoir traditionnel, on pressure plusieurs fois 4 000kg de raisins pendant 4 heures environ. Ensuite, on laisse le jus décanter et puis on le soutire par pompage pour le mettre dans des cuves en acier émaillé ou en inox ou dans des foudres en bois pour qu’il subisse la fermentation.

L’assemblage

Après dégustation de nombreuses cuvées et après dosages et essais, le vigneron déterminera les proportions du mélange des vins qu’il a à sa disposition. Les vins peuvent provenir de parcelles différentes, de crus variés ou d’années différentes. L’assemblage terminé, les vins se stabilisent et se clarifient.

Le tirage

C’est le fait de mettre en bouteilles les vins. On y ajoute la quantité de sucre nécessaire pour l’obtention de la pression désirée. Les bouteilles seront fermées avec le bouchon de tirage. Après cela, on les fait descendre dans la cave, couchées sur des lattes en bois, pour une deuxième fermentation. Cette fermentation sera l’origine de la mousse au champagne. Sa durée dépend de la température qui doit être basse et constante. Plus la fermentation est régulière et lente, plus les bulles seront fines.

Le remuage

C’est le fait d’éliminer le dépôt dans la bouteille. On place les bouteilles tête en bas sur des pupitres et on fait un vif mouvement de rotation d’un huitième de tour qui amène progressivement le dépôt vers le col. Les bouteilles se retrouveront sur pointe. Il faut répéter cette étape pendant 4 à 5 semaines, en fonction des vins.

Le dégorgement

On prend la bouteille sur pointe et on la décapsule et la dirige dans un petit tonneau incliné. Le dépôt est injecté grâce à la pression présente dans la bouteille. Cette étape est dangereuse, car les bouteilles explosent souvent dans les mains d’un dégorgeur pouvant lui causer des blessures plus ou moins graves.

Il vaut mieux pratiquer le dégorgement à la glace. Dans ce cas, les bouteilles sur pointe sont placées pendant 15 minutes dans un bac de congélations de cols. Un bloc de glace emprisonne le dépôt et évite une perte importante de vin.

Le bouchage

L’expulsion de dépôts terminée, il faut compléter le niveau du vin et mettre la liqueur d’expédition avec différents dosages afin d’avoir les différentes sortes de vins. Presque toutes les bouteilles de champagne sont bouchées avec un bouchon de liège aggloméré. Ensuite on pose un muselet en fil de fer pour maintenir le bouchon en place. La ceinture de fer sera serrée autour du col et tortillée pour former l’œillet. C’est le fait de recouvrir le bouchon et le goulot de la bouteille avec la capsule de surbouchage en aluminium. Il faut poser ensuite l’étiquette et la contre-étiquette du champagne. Cette étiquette comporte la mention « champagne », la marque, le dosage, le titre d’alcool, la contenance de la bouteille, le numéro d’immatriculation et de contrôle délivré par le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne.

Champagne Isselée Père et fils vous offre une variété de champagnes qui comblera votre soif et satisfera vos papilles.

Commentaires fermés sur Quelles sont les étapes de fabrication d’un champagne ?